Jack Baldwin, nouveau stagiaire du Bivouac

Jack Baldwin

Jack Baldwin, étudiant de Utah State University, est au Bivouac pour une durée de 3 mois. Il commence son stage avec l’équipe du Bivouac, et poursuivra ensuite pendant 1 mois chez Yesitis, et 1 mois chez MyBus ! 

 

Dans le cadre de quelle formation réalises-tu ton stage ?

J’aimerais travailler à l’international après mes études, c’est pour cela que j’ai choisi de faire ce stage en France : je cherche à la fois une expérience internationale, et une opportunité de pratiquer le français. Je suis étudiant en finance et informatique à Utah State University, et il se trouve que j’aime beaucoup les startups. J’ai une startup aux Etas-Unis, cet environnement me plaît beaucoup. En fait, je ne suis pas sûr de poursuivre une carrière dans la finance… Je crois que je vais plutôt utiliser mes connaissances pour travailler dans le monde des startups !

 

Dans un Bivouac, tu es plutôt le gars qui va chercher du bois, ou celui qui se fait griller un marshmallow ? 

Je serai certainement près du feu, peut-être celui qui l’allume ou qui met un d’essence dessus ! Je n’aime pas trop les marshmallows… Je préfère les StarBurst, comme on a aux USA.

 

Plus sérieusement, quelles seront tes missions ces prochains mois au Bivouac ? 

Je suis à Clermont pour 3 mois : 1 mois au Bivouac, 1 mois avec YesItIs et 1 mois avec MyBus. Au Bivouac, je travaille sur le BarCamp du 23 octobre : identifier les besoins des startups, planifier les ateliers, etc.

J’ai déjà aidé YesItIs à monter un dossier en anglais pour les Etats-Unis. Là, je me sens vraiment utile. Ces deux startups ont des projets à l’international, j’espère pouvoir les aider !

 

La question qui donne un coup de vieux à l’équipe du Bivouac : as-tu déjà envoyé un fax ? 

Oui !! Mes parents sont entrepreneurs, ils ont une ferme. Ma mère gère la comptabilité. Le monde agricole est toujours un peu dans ce monde-là ! C’est de plus en plus rare, mais ça arrive d’envoyer des fax ! Depuis peu, j’essaye quand même de leur apprendre à utiliser des emails plutôt que des fax.

 

Ah, donc tu t’y connais niveau technologie…! 

J’aime beaucoup. Je suis plutôt Google que Apple : j’ai un portable Google, j’utilise Google Fi aux Etats-Unis. Côté applications, j’utilise surtout Habits : ça me donne des rappels pour des habitudes que je voudrais prendre. J’utilise aussi beaucoup Google Sheets, RobinHood pour gérer mes investissements en bourse (j’essaye !), la bibliothèque en ligne Overdrive, et bien sûr Google Keep pour toutes mes notes / bucket list. Plus largement, ce qui m’intéresse dans la technologie c’est tout ce qui nous aide à être plus efficace. Je m’amuse avec les applis de productivité plus qu’avec des jeux.

 

On parle souvent du calvaire des stages « photocopies ». Quelle est la pire tâche qu’on puisse te faire faire ? 

Ce serait de travailler en anglais ! J’aime mieux travailler en français, même si c’est difficile pour moi. Bon, mais je viens d’apprendre à utiliser la cafetière 😉 Il parait que je dois prendre le relais de Florian sur ce sujet.

 

Bon et sinon, ton job de rêve, ce serait quoi ? 

J’ai travaillé dans une startup, je vais sans doute continuer un peu dans ce monde-là. Je me suis aussi intéressé à l’immobilier, maintenant j’investis en bourse pour m’amuser… Tant que je n’ai pas fini mes études, je ne veux pas mettre tous mes œufs dans le même panier. On va voir !

Quand je rentrerai aux USA, il me reste 1 ou 2 semestres à faire pour obtenir mon diplôme, puis je vais travailler pour acquérir de l’expérience, je crois que c’est ça qui compte, plus que les diplômes, surtout dans le monde des startups. Je voudrais faire des choses variées, changer souvent. J’ai plusieurs idées, on va voir celles que je pourrai développer un peu plus !

La French Tech Clermont-Ferrand