Le FiLIT: le Forum d'Innovation de Limagrain en collaboration avec le LIT et Le Bivouac - Le Bivouac

Le FiLIT: le Forum d’Innovation de Limagrain en collaboration avec le LIT et Le Bivouac

Limagrain, en collaboration avec le Laboratoire d’Innovation Territorial (LIT) grandes cultures en Auvergne et Le Bivouac organisent la première édition du FiLIT, Forum d’Innovation, dont l’objectif est la rencontre entre agriculteurs et entreprises porteuses de solutions innovantes.

Limagrain est une coopérative agricole détenue par près de 1 500 agriculteurs installés en Limagne Val d’Allier (au centre de la France) et un groupe semencier international rassemblant plus de 10 000 collaborateurs dans 56 pays. Le Groupe sélectionne, produit et commercialise des semences de grandes cultures, des semences potagères et des produits céréaliers.

En 2020, Limagrain organise en collaboration avec le Laboratoire d'Innovation Territorial (LIT) grandes cultures en Auvergne et Le Bivouac organisent la première édition du FiLIT, Forum d’Innovation, journée de rencontre entre agriculteurs et entreprises porteuses de solutions innovantes.

Le LIT fédère une communauté d’agriculteurs ouverts à l’innovation, et qui participent à la co-conception de solutions pour les problématiques rencontrées sur les exploitations, en lien avec les autres acteurs du territoire : entreprises, chercheurs, professionnels du développement agricole, formateurs, collectivités territoriales et citoyens.

L’appel à candidatures

L’objectif du FiLIT est la rencontre entre agriculteurs et entreprises innovantes. Le but est de confronter les besoins des agriculteurs à des solutions nouvelles pouvant y répondre. Pour cette première édition, les agriculteurs de la coopérative Limagrain ont mis en commun leurs réflexions pour faire ressortir leurs besoins en innovation dans les domaines suivants :

  • la fertilité et conservation des sols : « Nous constatons une baisse de la fertilité de nos sols, notamment du taux de matière organique mais nous soupçonnons que les populations en macro et microorganismes « utiles » ont évolué à la baisse. Le travail du sol, les choix d’assolements, de rotations, l’évolution des matériels agricoles et plus globalement les pratiques agricoles sont certainement en cause. Un des enjeux est de pouvoir mieux comprendre les effets de différentes pratiques pour les objectiver et déterminer quelles sont celles les plus adaptées à nos systèmes de production. Et mesurer les impacts (agronomique, économique, environnementaux) des techniques d’agriculture de conservation des sols dans les systèmes céréaliers de Limagne. Quelles sont les évolutions/adaptations de nos systèmes de production pour améliorer la fertilité des sols et comment valoriser auprès des consommateurs les pratiques mises en œuvre ? »
  • le rendement et la gestion des engrais : « Malgré les progrès génétiques, la disparition de moyens de lutte contre les ravageurs, le changement climatique et le manque de ressources en eau, entrainent une stagnation des rendements pour la plupart des espèces cultivées en Auvergne et ce, depuis le début des années 2000. Sur le sujet de la fertilisation, l’enjeu est d’augmenter la productivité à l’hectare (rendement et qualité), en préservant la rentabilité économique et l’environnement (fuite dans le milieu, émission de gaz à effet de serre). La définition des besoins des plantes et le pilotage de la fertilisation en cours de végétation doivent être améliorés pour à la fois utiliser la bonne dose au bon moment mais aussi pour généraliser l’utilisation d’outils simples directement dans la poche de l’agriculteur. »
  • la gestion des ravageurs : « La gestion des ravageurs (insectes, adventices, maladies) est complexe dans un contexte de réduction du nombre de produits phytosanitaires (en traitement de semence ou aériens) et de résistances de ravageurs aux produits utilisés. Il est nécessaire que les agriculteurs puissent disposer de solutions de contrôle (biocontrôle) pour lutter efficacement contre ces ravageurs. Au-delà du « simple » fait que le produit soit efficace, il faudra aussi que l’on les accompagne dans l’utilisation de ces solutions qui ne pourront pas être appliquées comme les produits chimiques de synthèse. Aussi, il est nécessaire d’acquérir et de développer les techniques alternatives permettant soit de diminuer soit de lutter « naturellement » contre les ravageurs. Il nous manque des données objectives sur des luttes collectives (réaménagement du paysage, cultures associées…) »

Pourquoi postuler au FiLIT ?

Les candidats retenus auront l’opportunité de :
- Présenter leur solution innovante aux acteurs clés du domaine : les agriculteurs du territoire
- Développer leur offre avec leurs utilisateurs finaux
- Connaître les besoins du marché, tester et développer leur offre et leur réseau
Les candidatures sont à  déposer sur la plateforme www.lefilit.com et étudiées par un jury composé d'agriculteurs et d'experts.

Les candidats retenus sont conviés à une journée de sélection en Auvergne, près de Clermont-Ferrand, au cours de laquelle ils rencontreront des agriculteurs. Cette journée sera dédiée à l’échange entre candidats et agriculteurs, et la sélection sera déterminée par le vote des agriculteurs sur les solutions présentées lors de cette journée.

Les lauréats se verront offrir l’opportunité de réaliser des expérimentations financées sur les exploitations des agriculteurs, qui seront accompagnées par les équipes du LIT et de Limagrain.

Une dotation de 15 000 € sera attribuée à 3 candidats lauréats des votes des agriculteurs et experts Limagrain (*montant à répartir entre les trois lauréats).

 

Calendrier :

• 03 février au 04 mars 2020 : dépôt des candidatures
• 10 mars 2020 : annonce des startups sélectionnées
• 30 mars 2020 : journée de sélection des startups