Flashcamp #24 Repenser sa structuration pour monter en croissance - Le Bivouac

Flashcamp #24 Repenser sa structuration pour monter en croissance

Au cours de son développement, une startup va changer plusieurs fois d’axe et d’orientation. Afin de pouvoir évoluer et pivoter si besoin, l’entrepreneur doit avoir bien pensé son organisation en amont et avoir défini ses process, pour pouvoir entrevoir d’autres hypothèses de croissance).

Georges Canal est ancien Responsable Service Qualité chez Michelin. Il est spécialiste de l’accompagnement des startups pour les aider à maîtriser leur croissance. Il est intervenu le 15 octobre dernier au Bivouac lors d’un Flashcamp sur la structuration de l’entreprise.

Pour Georges Canal, lors de sa phase de croissance, la startup fait régulièrement face à un constat : l’entreprise n’est pas vraiment préparée et ne peut satisfaire toutes les attentes de son entourage.

Cet état des lieux fait généralement suite à plusieurs révélateurs tels que des délais non respectés, un décalage entre commercial et technique (le commercial commence à vendre des applicatifs pas encore développés), un faible engagement des fournisseurs/prestataires…

Souvent, ce constat est en lien avec une hausse des tensions au niveau des ressources humaines, voire des apparitions de divergence entre les associés.

Suite à ce constat, il devient nécessaire de corriger la situation, de passer à la V2 de son organisation, ce qui se fait en plusieurs étapes.

La première étape est la nécessité d’avoir une vision stratégique formulée sur le moyen terme (18/24 mois) pour bâtir une organisation pérenne. L’entrepreneur doit choisir l’orientation qu’il souhaite donner à l’entreprise en termes d’organisation. Cette vision doit être la plus factuelle possible, afin de prendre la vraie mesure de la non-performance. En effet, en plus des marqueurs définis précédemment, il y a souvent une évaluation subjective des employés qui est décrite, ce qu’il faut vraiment éviter.

La deuxième étape consiste en une description complète de l’organisation de la société, et des processus en place. L’entrepreneur doit redéfinir les processus pour faire apparaître les rôles et les contributions de chacun(e). Cette étape permet d’établir clairement ce qui ne fonctionne pas.

Une troisième étape sera la mise en place de KPI* clés pendant un court terme, afin de dégager les secteurs sous-performants de l’entreprise. Une fois identifiés, ces secteurs et leurs processus peuvent être corrigés, c’est ce qui permet de passer à la V2 de son organisation.

Cette structuration est complétée par une description des activités de chacun(e), ce qui permettra d’embaucher les bons profils par la suite. Un descriptif complet permettra de mieux comprendre le rôle de chacun et évaluer correctement la performance.

En résumé, après un constat de sous-performance, l’entreprise qui se repense sa structure doit passer par 4 étapes :

  • Comprendre ce qui se passe en restant factuel
  • Décrire l’organisation et corriger si nécessaire
  • Mesurer la performance
  • Embaucher les bons profils

*Key Performance Indicator : Indicateur de performance